2015-06-29

The message of the Caestert sherds / Le message des tessons de Caster

Two very rare Iron Age sherds of handmade pottery  from the Caestert Iron Age fortification left found in the context of the wall, right found at the plateau
Deux  tessons très rares  de l'âge du fer de poterie à la main de la fortification de Caster en 
Belgique a gauche trouvé dans le contexte de la paroi, le tesson à droite trouvé sur le plateau

Texte en Francais plus bas en italique

The message of the Caestert sherds
At the Iron age fortification of Visé - Riemst  Caestert, south of Maastricht in Belgium, surface finds are very rare. Though this fortification was thought to have served as a Celtic oppidum and later has been re- used as a roman military camp, the lack of surface finds is stunning.
In the whole area, only by excavations by Roossens (1975) and during a re- evaluating study about the Iron Age fortification by RAAP (RAAP report 1769) sherds  are in count but the numbers are relatively low .
For the excavations, this could be due to the specific location, but at a surface of almost 20 ha, some archaeological evidence from the surface might be expected. This was already discussed in another article at this blog ‘some reflections on the Caestert fortification
For Caestert, it looks like the Romans did their job exhaustively in levelling the former fortification (as a revenge for a battle? Why was it necessary to reconstruct the plateau at this scale?
 Indeed, it is noticed by the two separate finds of Iron age sherds of handmade pottery from the western part of Caestert, that these only occur in absence of gravels, so this means from the stripping topsoil, reworked to build the massive up to 7 meters high wall.
Indeed, several spots show typical light grey very fine sandy soil where sherds do occur, while these are in total absence in relation with gravels, which means the greater part of the terrain.
The number of sherds, found at the surface by the author is limited to eight, and it is estimated it takes up to three hours to find one single sherd. The message from this, is some archaeological periods are hard to find, especially due to the use of fragile materials, like iron and handmade pottery (instead of e.g. bronze and terra sigilata)but also because of historical events and former land use.

So the message is, archaeological field walking and targeted prospections for remains of special periods are very useful to learn more about specific periods, as for e.g. the Caestert fortification we still have many questions about its history  in use and  former final destiny. every little sherd might give some new answer, so we keep on looking. 



Le message des tessons Caestert
À la fortification  de l'âge de fer de Visé - Riemst Caster, au sud de Maastricht en Belgique, les trouvailles de surface sont très rares. 
Bien que cette fortification a été pensé pour avait  servi comme un oppidum celtique et plus tard a été réutilisé comme un camp militaire romain, le manque de surface trouve est magnifique.
Dans toute la région de Caster, que par les fouilles par Monsieur Roossens (1975) et lors d'une étude de ré -évaluation de la fortification âge du fer par RAAP (rapport RAAP 1769) des  tessons sont observés  mais les nombres sont relativement faibles.
Pour les fouilles, cela pourrait être dû à l'emplacement spécifique, mais sur une surface de près de 20 ha, des preuves archéologiques de la surface pourrait être prévu. Cela a déjà été discuté dans un autre article sur ce blog «quelques réflexions sur la fortification Caestert '
Pour Caster, il semble que les Romains ont fait leur travail de manière exhaustive dans le nivellement de la ancienne fortification ( comme une revanche pour une bataille? Pourquoi c'était nécessaire de reconstruire le plateau a cette échelle?) En effet, il est remarqué par les deux recherches séparées de fer tessons d'âge de poterie à la main à partir de la partie occidentale de Caestert, que ceux-ci ne se produisent en l'absence de graviers, donc cela signifie de la couche arable décapage, retravaillé pour construire le massif jusqu'à 7 mètres haut mur.
En effet, plusieurs endroits  montrent un sol gris clair  sablonneux très fine typique où on trouve les tessons , alors que ce sont en l'absence totale de relation avec les graviers, ce qui signifie la plus grande partie du terrain.
Le nombre de tessons, trouvé à la surface par l'auteur est limitée à huit, et il est estimé qu'il faut jusqu'à trois heures pour trouver un seul tesson. Le message de cette, c'est que certaines périodes archéologiques sont difficiles à trouver, surtout en raison de l'utilisation de matériaux fragiles, comme le fer et la poterie à la main (contrairement aux outils Romains , par exemple, de bronze et de terra sigilata) mais aussi par des événements historiques et l'utilisation antérieure des terres.
Donc, le message c'que est, des prospections  archéologique  ciblées pour les vestiges de périodes spéciales sont très utiles pour en savoir plus sur des périodes spécifiques, comme par exemple la fortification de Caster nous avons encore beaucoup de questions sur son histoire en cours d'utilisation et le  destin historique final. chaque petit tesson pourrait donner une nouvelle réponse, donc nous continuons à chercher.

References see other article
Références voir l'autre article sur ce blog

No comments:

Post a Comment