2015-01-08

An example of a surface palimpsest in Lorraine: an overview / Un exemple d'un palimpseste de surface en Lorraine: un aperçu



During the long stone age period, many locations in the landscape have been used over very long time, which locations are deserted areas today. Obviously, in the stone ages conditions for settlements differ much than in later prehistoric and protohistoric times, not to mention our days.
Of course, these differences are based on differences in (food) economy,number of inhabitants per square mile, the means of transport, but also a changing climate, land use with their associated different water tables. Stone age sites often are located in large water source areas that have completely dried out (lowering water tables, shifting of subsurface groundwater flow) by agricultural activities, both in the prehistory and in later times.

In the French Lorraine, like in South Limburg and at many other places in Europe, surface traces of prehistoric camp sites show an archaeological correlate with large time depth, often reflecting base camp activities ( see e.g. Cummings.2013). Such cumulative palimsest sites occur frequently, thanks to the perfect location of a certain site, used over many hundreds or even thousands years, often with large gaps in between. Such sites are often located at a crossing of changing landscape / soil - types ( large biological diversity), in the vicinity of (running) water, with a great availability of raw materials, like flint.Another important factor is the size of the site and the simplicity for clearing the site, removing the vegetation. Often this is the case in e.g. lime soil types, where the forest was not very high and trees were easy to remove.
From France such surface site has been reported, located north west of Thionville, at the plateaus of the Moselle river  by J. Y Ringenbach, showing mainly blades, and bladelets from a single surface site: broken, used, left as waste ....
Artifacts presented in this article are from this site, located in a geological part where there are the marls Longwy (so northern Lorraine region)  This is a fairly humid region, and the water stops at the surface when it penetrates the Bajocian limestone. There she goes into the soil (known as the geological 'karst' phenomenon, the dissolution of soluble rocks such as limestone, dolomite, and gypsum).
In this particular region, flint is absent, so we deal completely with imported materials, in a clear relation with the north (a.o. Maastrichtian flint types) .
Many flint comes from the upper cretaceous Halembaye region in  Belgium and from the Netherlands  (like the Rijckholt flint type), but also  from the Muschelkalk of the French Sierck region, the chert of Rauracienne in  the neighborhood of Verdun, and  the local  bajocian chert,  unknown light colored flint , some  Champagneflint from  Romilly-Lhery and flint from  Liers / Anixhe in Belgium when we go to the Neolithic period (but  mainly fragments of large blades Rijkholt occur, etc .. and Liers / Anixhe for other things). In this case, the palimsest is giving some information about the used flint and the periods this has been used.

Regarding the patina, these are not the same, but are completely different  in a few meters from each other, showing the different circumstances of the environment during different periods. For these periods, there is as a start the Middle Paleolithic, where some  slightly bigger objects, perhaps are are two Levallois flakes.  Several artefacts come from the  upper Paleolithic and different stages of the Late Mesolithic.
The epipalaeolithic starts a little ahead with coarse black blades   with a strong patina, but fragments of Federmesser are not yet present. As elsewhere at the typical Mesolithic sites of this period, there are many different flint types and associated patinas, and additional the presence of  truncated blades (images 7-9) . The Neolithic is there, but not by the presence of  the small blades, but fragments of large, thick blades, or smaller with the glossy patina as a result of cutting cereals...
For the Neolithic, from  guide fossils, it's Neolithic (stalked and winged points). The flint axes occur (in the form of small chips) and some as whole hard rock. Triangular points are found in the adjacent field, where there is more of the Mesolithic.
This type of site reflects prehistoric activity in the form as a usual extracting or hunting camp, located at a right spot in the landscape and probably fitting in a larger framework within a territory or landscape - type where hunters, hunter- gatherers  and finally farmers found the right conditions for a longer stay.  Leaving us with large palimpsests. Images below the text are giving an impression about the large variety in used and discarded blades. It is obvious these are not only - or even better, exactly not the most beautiful artefacts which are presented here, so these will never end up in the showcase of a museum. It has been chosen to show all  51 images below the text, to give a realistic  impression about  a large  palimpsest, collected over several years. Click images  to enlarge s.v.p.




Pendant la longue période de l'âge de pierre, de nombreux endroits dans le paysage ont été utilisés pendant une  très lonue gtemps, qui sont souvent des zones désertes aujourd'hui. Évidemment, les conditions pendant les âges de pierre pour les établissements diffèrent beaucoup comparées avec celles des temps préhistoriques et protohistoriques plus tard, sans parler de nos jours.
Bien sûr, ces différences sont fondées sur les différences de l'économie (nourriture), nombre d'habitants par mile carré, les moyens de transport, mais aussi l'évolution du climat, l'utilisation des terres avec leurs tables d'eau  associées différents. Sites de l'âge de pierre sont souvent situés dans de vastes zones sourcières  qui ont complètement séchées (abaissement des nappes phréatiques, le déplacement de l'écoulement souterrain des eaux souterraines) par les activités agricoles, à la fois dans la préhistoire et dans les derniers temps.

Dans la Lorraine française, comme dans le sud du Limbourg et à de nombreux autres endroits en Europe, des traces de surface de sites préhistoriques montrent un corrélat archéologique avec une grande profondeur de temps (voir p.e. Cummings, 2013). C'est grâce à l'endroit parfait d'un certain site, utilisé sur plusieurs centaines ou même des milliers d'années, souvent avec de grandes lacunes entre les deux. Ces sites sont souvent situés à un passage de différents types de paysages /  types de sol (= grande diversité biologique), à proximité de  de l'eau  écoulant), avec une grande disponibilité des matières premières, comme le silex, Un autre facteur important correspond à la taille du site et la simplicité pour dégager le site, enlevant la végétation. C' est souvent le cas par exemple dans les types de sols calcaires où la forêt n' était pas très élevée et les arbres étaient faciles à enlever.
Un tel station de surface a été rapporté du nord ouest de Thionville,  plateau côtes de Moselle,  par Mr. J. Y Ringenbach, montrant principalement des lames et lamelles d'un seul site de surface: cassé, utilisé, laissées comme des déchets .....
Les artefacts proviennent d'un site, localisé dans une partie géologique où il y a des marnes de Longwy , alors le nord de la région Lorraine.  C'est une région assez humide, et l'eau s'arrête à la surface quand vient le calcaire du bajocien. Là elle va dans le sol (phénomène géologique de 'karst').
Il s' agit d'un un petit champ  qui montre que beaucoup de tribus préhistoriques sont passées par là.
Dans cette région en particulier, le silex est absent, donc tout les matériaux en silex ont été  importés, et il y a  une relation claire avec les régions riche en silex du nord.
Beaucoup de silex vient  de l'Halembaye en Belgique (Crétacé supérieure)  et des Pays -Bas (comme le type de silex de Rijckholt), mais aussi le Muschelkalk de la région de Sierck, la chaille rauracienne des environs de Verdun, la chaille bajocienne locale, du silex blond inconnu, un peu de silex de Champagne, Romilly-Lhéry,  de Liers / Anixhe quand on va vers le néolithique (mais ce sont surtout des fragments de grosses lames en Rijkholt, etc.. et du Liers/Anixhe pour les autres choses). Dans ce cas, le palimpseste donne quelques informations sur le silex utilisé et les périodes d'utilisation.

Dans la série des objets un peu plus gros, on distingue peut-être deux éçlats Levallois. 
En ce qui concerne les patines, elles ne sont pas les mêmes, mais on les trouve à quelques mètres les unes des autres, indiquant les circonstances différentes de l'environnement pendant des périodes différentes. Pour ces périodes, on trouve du Paléolithique Moyen, plusieurs sortes de Paleolithique supérieur et  plusieurs époques de Mésolithique final.

L'épi-paléolithique commence un peu à venir avec des lames grossières de couleur noire avec une forte patine, mais pas encore de fragments de Federmesser. Comme d'ailleurs sur les sites typiquement Mésolithiques de cette période, on remarque le plus de silex différents et de patines associées et la présence de lames tronquées ( voir images 7- 9 dessous le texte).   Le néolithique est là, mais pas beaucoup dans les petites lames, quelques fragments de lames larges et épaisses, ou plus petites avec le lustré des céréales pour certaines.
 Pour le néolithique, d'après les éléments fossiles directeurs, il s'agit de néolithique final (armatures pédonculées et à pédoncule et ailerons). Les haches sont en silex ( en forme de petits éclats) et quelques entières en roche dure. Les armatures triangulaires sont dans le champ à côté, là où il y a plus de mésolithique

Ce type de site reflète l'activité préhistorique dans la forme comme une extraction ou camp de chasse habituelle, situé à un endroit droit dans le paysage et probablement le montage dans un cadre plus large dans un territoire ou paysage - Type où les chasseurs, les chasseurs-cueilleurs et agriculteurs enfin trouvé les bonnes conditions pour un séjour plus long. Nous laissant avec de grandes palimpsestes.
Les images ci-dessous  donnent une impression de la grande variété des  lames et autres artefacts utilisées et rejetées. Il est évident ce ne sont pas seulement - ou mieux encore, pas exactement les plus beaux objets qui sont présentés ici, donc ceux-ci ne finissent jamais dans la vitrine d'un musée, mais quand meme tres intéressant. Il a été choisi pour montrer tous les 51 images ci-dessous le texte, pour donner une impression réaliste sur un grand palimpseste, recueillies sur plusieurs années.  Images: cliquer pour agrandir, s.v.p.



Image 1 Blades (primary, secondary)  / Lames (primaires, secondaires)

Image 2 Blades (primary, secondary) / Lames (primaires, secondaires)

Image 3 Blades (primary, secondary) / Lames (primaires, secondaires)

Image 4 Blades (primary, secondary) / Lames (primaires, secondaires)

Image 5 Blades (primary, secondary) / Lames (primaires, secondaires)

Image 6 Blades (truncated)/  Lames (tronquées)

Image 7 Blades (truncated) / Lames (tronquées)

Image 8 Blades (truncated) / Lames (tronquées)

Image 9 Blades (truncated) / Lames (tronquées)

Image 10 Wide blades;/  lames larges

Image 11 Core remains /  restes de nucléus

Image 12 Irregular and regular blades /  Lames réguliers et irréguliers

Image 13

Image 14 Tertiary blades and other / Lames tertiaires et autres

Image 15 Core, blades and notched blades / Nucléus, lames et  lames entaillées
Image 16 Various retouched flint implements / Outils divers de silex retouchées

Image 17 Cores with rejuvenile  and small core types/
 Nucléus avec juvénilement de plan de frappe et les types de  petits nucléus.

Image 18 Various blades / Lames différentes

Image 19 Various flint implements / outils en silex variés

Image 20 Various flint implements / outils en silex variés

Image 21 Various flint implements / outils en silex variés

Image 22 Various flint implements /  outils en silex variés

Image 23 Various flint implements / outils en silex variés

Image 24 Cores /  nucléus

Image 25  Cores /nucléus

Image 26

Image 27

Image 28

Image 29 Big flakes / Grands éclats

Image 30 Big flakes / Grands éclats

Image 31 Big flakes / Grands éclats

Image 32 Big flakes / Grands éclats

Image 33 Big flakes / Grands éclats

Image 34 Big flakes / Grands éclats

Image 35

Image 36

Image 37

Image 38

Image 39

Image 40

Image 41

Image 42

Image 43

Image 44

Image 45

Image 46

Image 47

Image 48

Image 49 In this palimpsest, three polished axe heads were found /
Dans ce palimpseste, trois haches polies ont été trouvées

Image 50

Image 51




References and further reading / Références et lectures suggérées

Banning E. B. (2002) Archaeological survey; Springer Science & Business Media. 3.15 The palimpsest model (pp 18 )

Cummings, V.   (2013) The Anthropology of Hunter-Gatherers: Key Themes for Archaeologists

Rensink, E. & Bond, C. J. (2012) New perspectives on lithic scatters and landscapes: Evaluation and selection in and outside the context of archaeological resource management; The European Archaeologist - Issue No. 38: Winter 2012/13 archive PDF

Smit B. I. ( 2010) Valuable Flints: Research Strategies for the Study of Early Prehistoric Remains from the Pleistocene Soils of the Northern Netherlands (pp. 8 and further) publ. Barkhuis


Text modified after original text of  JY Ringenbach ; All pictures by J. Y. Ringenbach
Texte modifié d’après le texte de J. Y. Ringenbach; toutes images: J. Y. Ringenbach

No comments:

Post a Comment